Randonnée #4 : Abel Tasman

Randonnée #4 : Abel Tasman

Le parc national Abel Tasman est réputé pour ses plages de sable doré, ses falaises de granit sculptées et son célèbre tracé côtier.

A propos de la randonnée

Abel Tasman est le plus petit parc national de Nouvelle-Zélande, situé au Nord de l’île du Sud. La randonnée se fait normalement sur 3-5 jours mais nous avons préféré faire une partie de la track sur une seule journée. De nombreuses plages presque désertiques et forêts sauvages rythment la randonnée. Ce qui permet de profiter pleinement des paysages paradisiaques. 

De plus, cette randonnée est une des great walks de Nouvelle-Zélande. D’une longueur de 60 km, elle permet de découvrir plusieurs must sees comme la « Cleopatre’s Pool » ou encore un pont suspendu à 47 mètres du sol. Enfin, sachez qu’il existe de nombreuses parcelles de randonnée si vous ne voulez en faire qu’une partie comme nous.

Cependant, si vous comptez faire la randonnée dans son intégralité, sachez il vous faudra passer vos nuits dans l’une des 4 huttes ou dans l’un des 18 campsites du tracé. La réservation est obligatoire. Vous pouvez réserver en passant par le site du gouvernement pour avoir une vision complète des solutions de logement : https://www.doc.govt.nz/abeltasmantrack

 

 

Caractéristiques

Niveau : Facile à intermédiaire en fonction de la distance parcourue

Durée : Certains tracés peuvent se faire en 20 minutes mais la randonnée complète se fait en 3 à 5 jours

Équipements nécessaires : Chaussures de randonnée, crème solaire, chapeau/casquette, sac de couchage

En conclusion, Abel Tasman est l’une des great walks de Nouvelle-Zélande mais pas la plus ardue. Il est possible d’en faire une petite partie si vous voulez seulement profiter des paysages tasmaniens. Mais si vous voulez vous challenger, il est tout à fait possible de la parcourir avec un peu d’organisation, de motivation, et surtout un maillot de bain !

La localisation

La randonnée est située au sommet de l’île du sud; les villes les plus proches sont Motueka, Takaka et Kaiteriteri.

Des routes mènent à Marahau et à Totaranui aux deux extrémités de la piste côtière (à une heure et demie de Nelson) et permettent d’accéder au système de pistes à l’intérieur des terres.

De plus, il existe aussi des services de bus réguliers et à la demande pour le parc depuis les villes locales et Nelson, ainsi que des services de mise à l’eau et de taxi nautique.

 

Happy New Year au Northern Bass Festival

Happy New Year au Northern Bass Festival

Afin de fêter la nouvelle année comme il se doit, nous avons décidé de nous rendre au plus grand festival de bass music de Nouvelle-Zélande, le Northern Bass. Retour sur 3 jours (du 29 au 31 décembre) de musique, de fête mais aussi d’imprévus.

Mais, pourquoi le Northern Bass ?

Premièrement, nous aimons tous les deux la Drum&Bass et après quelques recherches, il s’est avéré qu’il s’agissait du plus grand festival de Drum&Bass de Nouvelle-Zélande qui plus est avec un line-up séduisant. Ensuite, nous recherchions un festival sur l’île du Nord avant de descendre sur l’île du Sud et de préférence bien au Nord pour profiter de la chaleur. Le Northern Bass , positionné au Nord d’Auckland était alors le choix parfait.

Quelques jours après notre arrivée en terre du milieu, nous décidâmes de réserver nos billets pour nous mais aussi pour notre van afin de pouvoir camper à l’intérieur du festival.

Et alors, le Northern Bass, ça vaut le coup ?

Pour être honnête, oui et non.

Tout d’abord, ce qui nous a vraiment plu, ce sont les DJs que nous attendions (Pendulum Live, Danny Byrd, The Upbeats etc.). Les sets étaient de qualité et le son était bon. Les scènes étaient bien réparties et la Jungle Stage entourée d’arbres avait un véritable cachet. D’ailleurs, le festival dans son ensemble était agréable à parcourir avec ses campings bien positionnés, sa petite place avec les différents stands de nourriture et la scène Oasis avec son étang où il était possible de se baigner. Enfin l’ambiance était bon enfant et conviviale. Par ailleurs, nous n’avons rencontré que très peu de touristes.

Cependant, tout n’était pas parfait. La première chose qui nous a frappé est la tarification excessive des consommations. En effet, la nourriture et les boissons étaient assez chères alors qu’en même temps, l’organisation interdisait que l’on puisse ramener de quoi cuisiner sa nourriture. De plus, quelques jours avant l’évènement, l’organisation a sorti le line-up complet et la time table et surprise, la scène Oasis et la Main Stage n’ouvriraient que le 30 et 31 décembre. Grande déception pour nous sachant que nous comptions bien profiter du point d’eau les 3 jours. Enfin, nous avons loupé le feu d’artifice dû à un couac qui a décalé son tir de 40 minutes alors que nous étions déjà partis vers une autre scène.

Cependant, malgré ces petits désagréments, nous avons passé un très bon festival et un très bon nouvel an.

N’hésitez pas à visionner notre vidéo récapitulative du festival (juste en dessous) pour découvrir l’ambiance du Northern Bass.

See you soon 🙂

Les applications de voyage à avoir en Nouvelle-Zélande

Les applications de voyage à avoir en Nouvelle-Zélande

Voici nos applications de voyage gratuites préférées pour voyager en Nouvelle-Zélande.

CamperMate et WikiCamps New-Zealand

Ces deux applications de voyage sont assez similaires et permettent de localiser les différents campings et free-camps en Nouvelle-Zélande ainsi que les toilettes publics, les douches, les stations services, les laveries automatiques, le wifi gratuit etc. Un must-have si vous voyagez en van par exemple. Les communautés de voyageurs y sont très actives et les données sont régulièrement mises à jour. Nous avons une préférence pour WikiCamps qui permet en plus de télécharger les cartes et de s’en service sans connexion. 

Disponibles sur Iphone et Android.

Maps.Me

Maps.Me est un navigateur GPS totalement gratuit et permettant d’utiliser les cartes en mode hors-ligne en les ayant téléchargées à l’avance. Bien pratique en Nouvelle-Zélande où les zones sans réseaux téléphoniques sont nombreuses. Maps.Me permet aussi d’accéder à des « Points d’intérêts » comme des sentiers de randonnée qui ne seraient pas disponibles sur d’autres GPS. Sa base de données est mise à jour quotidiennement. L’application possède aussi toutes les fonctionnalités d’une application GPS classique avec système de navigation en fonction du type de déplacement (en voiture, à vélo ou à pied) et de filtres de recherche (restaurants, stations service etc.)

Disponible sur Iphone et Android.

Gaspy

Gaspy est une application kiwi permettant de trouver les stations services proposant les carburants les moins chers autour de soi. Son fonctionnement est collaboratif et s’appuie sur son grand nombre de contributeurs (plus de 100 000 fois installée) qui renseignent en permanence le prix du carburant dans les stations. Une application de voyage gratuite et très pratique pour faire des économies non négligeables. 

Disponible sur Iphone et Android.

MetService NZ Weather

« In New-Zealand, you can have four seasons in one day ». Cette expression kiwi résume bien les conditions météorologiques très changeantes en Nouvelle-Zélande. Vous pouvez vous réveiller avec un beau soleil et 2 heures plus tard être sous une tempête et encore 2 heures plus tard être sous une pluie fine pour enfin, avec un peu chance, retrouver le soleil en fin de journée. MetService est l’application des services météorologiques kiwis et permet de voir en temps réel, l’évolution des conditions météos. C’est certainement l’application la plus fiable et elle est en plus très bien conçue. Très pratique pour préparer ses randonnées ou ses journées surf. 

Disponible sur Iphone et Android.

Les 3 choses à savoir lorsque vous arrivez en Nouvelle-Zélande (et qui vous feront économiser quelques dollars)

Les 3 choses à savoir lorsque vous arrivez en Nouvelle-Zélande (et qui vous feront économiser quelques dollars)

Voici 3 astuces pour économiser de l’argent lors de votre arrivée en Nouvelle-Zélande.

Numéro 1 : La carte de transport

Lorsque vous arriverez en Nouvelle-Zélande, vous atterrirez sûrement à Auckland, la capitale économique du pays. L’occasion de découvrir cette ville d’1,6 millions d’habitants (sur les 4,7 millions d’habitants du pays !) aux allures de ville moderne américaine. Le meilleur moyen de découvrir les différents quartiers de cette ville qui s’étend sur 3 100 km2 (30 fois plus grande que Paris) est l’utilisation des transports en commun composés de bus et de trains. Pour cela, nous vous conseillons de faire la demande de la carte AT Hop directement au guichet et qui, pour 10$ seulement, vous permettra de voyager dans Auckland à moindre frais (au moins 25% de réduction). Pour un aller-retour entre Lynfield et le centre de la ville, vous en aurait pour 6,60$ au lieu de 11$ au tarif normal. La carte dispose d’autres avantages comme la wifi gratuite dans certains trains, bus et ferries par exemple. Donc n’hésitez pas 😉

Numéro 2 : La culture du wwoofing

Le wwoofing c’est quoi au juste ? Le WWOOF (World-Wide Opportunities on Organic Farms) est un réseau de fermes biologiques créé en Angleterre dans les années 70 et qui s’étend aujourd’hui dans le monde entier, dont la Nouvelle-Zélande. Son but est de mettre en relation des agriculteurs avec des volontaires (souvent étudiants, voyageurs, ou personnes intéressées par l’agriculture biologique) afin que ces derniers puissent, en échange le plus souvent du gîte et du couvert mais aussi de la découverte d’autres cultures et de nouvelles rencontres, participer à la vie de la ferme et aider les agriculteurs sans rémunération financière. Un bon moyen donc pour voyager à moindre frais et faire de belles rencontres.

Pour plus d’informations, c’est par ici.

Numéro 3 : Faites votre demande d’IRD et ouvrez un compte néo-zélandais

Si vous souhaitez travailler en Nouvelle-Zélande, il vous faudra obligatoirement un IRD number et un compte néo-zélandais.

Au pays des kiwis, l’impôt est à la source, c’est-à-dire directement pris sur le revenu. L’IRD number permet au ministère des finances (l’inland Revenue) de directement pouvoir vous identifier et d’appliquer le bon taux d’imposition. Dans le cas contraire, votre employeur doit appliquer le taux d’imposition maximum soit 45% du revenu. Il est donc primordial dès votre arrivée de faire la demande (gratuite). Elle peut se faire directement en ligne et vous recevrez votre IRD number par email sous 2-3 jours en fonction du nombre de demandes en cours.

Le compte bancaire néo-zélandais est aussi une obligation pour recevoir votre salaire. Il sera aussi très pratique pour acheter ou retirer de l’argent sans avoir des taxes supplémentaires appliquées par certaines banques. Nous avons choisis la Kiwi Bank qui permet d’ouvrir un compte rapidement et de gérer ce dernier par internet. Cette banque est gérée par la poste kiwi, vous aurez donc la possibilité de vous rendre au guichet dans la plupart des villes.

En conclusion, il est possible d’économiser quelques dollars dès son arrivée au pays des hobbits. Nous vous invitons aussi fortement à consulter les groupes facebook de backpackers qui sont souvent riches de bonnes astuces et de bon conseils.

N’hésitez pas à nous donner vos astuces pour économiser de l’argent en voyage 🙂