Premiers jours à Dublin – Part I

Premiers jours à Dublin – Part I

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, je vous fais un compte-rendu des trois premiers jours passés à Dublin et ses environs.

Jour 1 

Malgré un temps plutôt orageux, hors de question pour moi de rester au chaud sous ma couette ! Dans un premier temps, je décide de découvrir la capitale sans avoir de programme bien précis. Je me dirige alors vers le sud de la ville et découvre l’impressionnant édifice que forme l’ancien parlement irlandais. En face se trouve les jardins et bâtiments du Trinity College, tout aussi majestueux.

Je continue ensuite sur Gratton street, célèbre artère commerçante où de nombreux artistes de rue jouent régulièrement de la musique. L’endroit est très animé, de jour comme de nuit. Vous pourrez également y trouver l’office de tourisme de la ville située dans une ancienne église. Au bout de la rue, j’arrive devant l’entrée du parc de Saint Stephen’s Green. Le parc est très bien entretenu et se distingue par des jardins de style victorien et un lac tout à fait charmant. C’est l’endroit idéal pour une balade romantique à deux 🙂

Jour 2 

Quelques temps auparavant, j’ai entendu parler d’une cité balnéaire nommée Dun Laoghaire, qui serait facilement accessible depuis le centre ville. Un commerçant m’indique qu’il faut prendre le DART (le service public de transport en commun de la ville) pour m’y rendre.

Le trajet ne dure qu’une vingtaine de minutes, le temps pour moi d’admirer la baie de Dublin et la presqu’île de Howth qui apparaît au loin. La promenade au bord de mer est quasiment déserte mais reste agréable malgré les vents violents. Au bout de la jetée se trouve la James Joyce Tower qui abrite un petit musée gratuit.

D’autre part si vous aimez le shopping, je vous conseille d’aller faire un tour dans le centre ville puisque Dun Laoghaire dispose de plus de 200 commerces !

Jour 3 

Il pleut des cordes. Je choisis donc de me rendre à la National Gallery of Ireland. Le musée est gratuit mais un don, même faible, est conseillé. L’agencement intérieur est étonnant : l’entrée est faite de béton brut ce qui contraste avec la façade travaillée datant du XVIIe siècle. L’endroit est rempli de couloirs qui mènent aussi bien à de petites salles intimistes qu’à de de gigantesques halls regroupant des dizaines de tableaux.

L’ensemble est assez éclectique puisque des peintures irlandaises datant du XXe siècle côtoient des toiles de la Renaissance Italienne. A noter, une très belle peinture de Caravage nouvellement acquise par le musée.

Dans les prochains jours, je compte partir en Irlande du Nord le temps d’une journée pour me rendre à la célèbre Chaussée des Géants. Si vous voulez en savoir plus, revenez faire un tour sur notre site 😉

Journal de bord – Arrivée à Dublin

Journal de bord – Arrivée à Dublin

Décollage imminent pour Dublin ! 

18h30 – Aéroport d’Orly 

L’avion décolle enfin, avec une petite demi-heure de retard. Je suis emprunt d’un mélange d’excitation et d’appréhension. Il faut dire que c’est la première fois que je pars à l’aventure en solo. Malgré cela je m’endors en quelques minutes.

20h00 – Aéroport de Dublin

Je me réveille en sursaut lorsque l’avion attérit. L’esprit encore embrumé, je descend sur la piste, récupère mes affaires au terminal et me dirige vers la sortie. Je suis agréablement surpris par le temps dégagé et les températures douces (il fait 9°).

Le temps d’une clope, j’hésite entre prendre un Uber ou le bus pour Dublin city center. Le vendeur ayant l’air cool, j’opte pour la seconde option. D’une voix forte et chaleureuse, il m’indique sur une carte où je dois me rendre et m’accompagne jusqu’à mon bus en me gratifiant d’un « have a nice trip ». Je vous conseille d’ailleurs cette formule au prix imbattable de 7 euros contre 30 euros en moyenne pour le taxi.

20h30 – Centre-ville de Dublin

En arrivant, je découvre une ville pleine de lumières et d’agitation. Je me fraye un chemin jusqu’à mon auberge de jeunesse (Abigail’s hostel) où je suis reçu par une hôtesse très sympa. Je dépose mes affaires et ressors presque immédiatement.

Pour cette première escapade, je fais simple et décide de me balader le long de la Liffey, le fleuve qui traverse la capitale. En suivant les quais, je croise de nombreux pubs aux devantures colorées d’ou s’échappe des effluves de bières et des notes de musique traditionnelle. Un peu plus loin, ils laissent progressivement place à des bâtiments ultra-modernes qui forment le quartier d’affaire.

Après cette courte excursion, il est l’heure pour moi de rentrer. Je vous invite à revenir régulièrement sur le site pour découvrir avec moi l’Europe de Nord !