Trouver un job en Australie

par | Mar 9, 2019 | Australie, Les conseils du Doc'

Trouver un travail en Australie n’est pas (plus) choses aisée. En effet, d’après ce que j’ai pu entendre, l’âge d’or du job facile et qui rapporte en Australie est dépassé. Il est tout de même tout à fait possible de trouver un job en Australie, si l’on se donne du mal et qu’on est peu regardant sur la pénibilité du travail.

Bien sûr, je vais parler de mon expérience personnelle, j’ai pu trouver un travail en ferme en seulement 5 jours mais beaucoup n’y parvienne pas du tout. Il faut pouvoir également compter sur sa bonne étoile et ne pas hésiter à être mobile dans toute l’Australie. J’étais d’ailleurs à Brisbane et j’ai du faire plus de 1000 km pour me rendre sur mon futur lieu de travail (champs de melons). Je m’étalerai plus amplement sur mes conditions de travail dans un autre article.

Tip #1 : Les principales formations obligatoires en Australie

Certains jobs nécessitent d’obtenir des certifications au préalable. Il y en a beaucoup et elles sont payantes, donc choisissez bien le domaine dans lequel vous souhaitez vous illustrer pour ne pas perdre de l’argent et surtout du temps. La plupart des formations se font en centres agréés ou en ligne. Sachez que vous aurez assez de mal à trouver un job qui nécessite la certification sans celle-ci, les employeurs étant plutôt attentifs. Voici un florilège des principales certifs en Australie :

  • Le RSA (Responsible service of alcohol) : vous l’aurez compris, celle-ci vous servira à remplir des verres et empocher des pourboires en tant que barman. Elle peut même vous être demandée si vous voulez être serveur puisque vous devez souvent être en mesure de connaitre la législation en vigueur dans l’Etat. Choisissez d’ailleurs scrupuleusement votre Etat de passage de la certification qui souvent n’est valable que dans celui-ci ! 
  • La formation de barista : pour servir du café, on vous demandera de montrer votre certification de barista. Un petit papier qui prouvera que vous savez répondre aux exigences pointues en ce qui concerne le café en Australie !
  • La White card : le Graal du backpacker qui espère un gros salaire ! Celle-ci vous permettra de travailler en construction. Comprenez un travail en extérieur, difficile car très physique mais qui peut rapporter gros ! 
  • La Blue card : celle-ci vous permettra d’être traffic control course ou contrôleur de trafic routier. Ce job a également la réputation d’être bien payé et bien moins fatigant que la construction.

N’oubliez pas que la certification ne vous donne pas accès au travail en claquant des doigts. D’après ma propre expérience, il n’est pas rare qu’on vous demande la certification + un certain nombre d’années d’expérience dans le job en question. Faites le bon choix !

 

facebook marketplace

Tip #2 : Le CV australien

Si vous pensiez pouvoir y échapper, c’est loupé ! Il va falloir refaire son CV (youpi !). Enfin, soyons clair : tout dépend en réalité du job que vous visez. Si vous voulez travailler en ferme il est peu probable qu’on vous demande un CV, on vous interrogera seulement sur votre expérience passée dans le domaine (et encore !).

Mais pour tout le reste, j’ai bien peur qu’il va falloir ressortir votre plus belle photo professionnelle. 

Mon conseil : faites un CV différent par secteur d’activités. Les employeurs s’en foutent de savoir que vous avez été développeur web si vous cherchez un job de serveur ! 

Le CV peut faire 2 pages ça n’a pas d’importance, faites simple : on veut pourvoir comprendre vos skills le plus rapidement possible ! Mettez directement vos disponibilités et votre VISA. Ainsi que bien sûr, tout ce qu’il faut pour être contacté.

Autre chose : les employeurs australiens adorent les références et n’hésitent pas à les appeler ! Donc si vous pensez à embellir la réalité, faites ça intelligemment bande de petits coquins ! 

Vous pouvez voir celui que j’ai fait ci-contre. Mon objectif premier était de trouver un job en ferme mais ayant un budget très limité, j’ai tout de même postulé à divers offres sur Brisbane (dish washer, kitchen hand, car washer…) juste au cas où.

La lettre de motivation peut également être demandée, mais pas toujours. Personnellement, je n’en avais pas fait, mais j’étais sur le point de me lancer juste avant de choper mon taf en ferme (ouf).

Tip #3 : Où chercher un job ?

Très gros sujet, et tout le monde y va de son conseil de voyante. En réalité tout dépend de ce que vous cherchez ! Pour les jobs en ferme je vous conseille de regarder le Harvest Guide édité par le gouvernement. Celui-ci vous donnera une idée de la localisation des fermes qui recrutent en fonction de la saisonnalité par localisation.

Mon petit conseil : allez directement sur la côte ouest, bien moins plébiscitée que l’est, vous aurez moins de concurrence et plus de chances de trouver un job en ferme ! 

Pour ce qui est des jobs comme waitress, dish washer, kitchen hand etc… visez les grosses villes. Vous aurez plus de chances de trouver à Sydney. N’oubliez pas tout de même que les loyers y sont chers. Personnellement, j’avais visé Brisbane, mais énormément de backpackers cherchaient du travail et n’en trouvaient pas à la période à laquelle j’y étais.

Ayez toujours un plan B et que la chance soit avec vous !

Tip #4 : Quels sites / applications pour trouver un job ?

Bien sûr la grande majorité de votre temps sera dédié à la recherche de job sur le net. Pour cela, vous devez cibler quelques sites et applications incontournables : 

  • Gumtree : l’équivalent de notre bon coin national, Gumtree dispose également de références en jobs. Vous pouvez également publier une annonce énonçant que vous recherchez vous même un job pour maximiser vos chances. Mais je ne peux vous dire si c’est vraiment efficace.
  • Seek : un site de recherche d’emploi. D’après ma propre expérience, ce site est davantage utile lorsque vous recherchez un job plutôt qualifié et non un job de voyageur mais ma foi sait-on jamais ?
  • Indeed : le « n°1 » des sites de recrutement. C’est ici que j’ai trouvé le plus d’offres personnellement. 

Je vous conseille de créer une adresse mail réservée à la recherche de job et de créer des alertes pour les annonces pouvant vous intéresser. Très souvent, c’est premier arrivé, premier servi puisque ce sont des jobs qui ne nécessitent pas énormément de compétences pour la plupart. Soyez réactifs et consacrez-y du temps !

  • Il reste évidemment Facebook : c’est la première plateforme pour ce qui concerne les petits jobs en Australie. De nombreux groupes sont disponibles pour la recherche d’emploi. Il y a ceux qui concernent l’Australie entière (Backpacker jobs in australia par exemple) mais également par région, Etat voire par ville ! Donc n’hésitez pas à rechercher tous les groupes possibles et imaginables ! Il y a également les groupes réservés à la recherche de fermes (AUSTRALIA Fruit picking/Packing/Farms Jobs/88 days par exemple). Mon conseil : lorsque vous êtes sur la page Facebook d’un groupe, réglez les notifications pour que vous soyez prévenus à chaque publication. Oui c’est un peu chiant, vous allez recevoir des notifications toutes les 30 secondes mais comme je l’ai dit : premier arrivé, premier servi !
  • De nombreux sites et apps vous serviront pour trouver un job en ferme. L’application qui me parait la plus utile est Wikifarms : elle répertorie les fermes en Australie. Vous pourrez les trier par plantations et surtout par saison et le plus important : les numéros de téléphone et adresses y figurent ! Néanmoins l’application est payante (autour de 7 euros sur le google store).

Bien sûr, la meilleure technique restera le porte-à-porte ! Peu importe le travail que vous recherchez, rien ne vaut de voir un candidat qui se déplace directement. Apportez des CV et mettez simplement une tenue adaptée au cas où vous commenceriez immédiatement  ! 

Je pourrai m’étendre sur les working hostels et les agences d’intérim, mais je n’ai que très peu de connaissances sur le sujet. Tout ce que je peux vous dire c’est renseignez-vous avant ! Postez un message sur les groupes de backpackers et regardez les avis sur Google. Passez par un établissement tiers pour trouver du travail peut très vite tourner au cauchemar. (Mais non, souriez 😀 !)

Vous l’aurez compris, trouver un job en Australie n’est pas une partie de plaisir et pour cause : tout le monde veut travailler ! Les backpackers sont de plus en plus nombreux en Australie et la loi des 88 jours n’arrange rien ! Celle-ci énonce que si l’on travaille pour certains employeurs, dans certains jobs (en ferme pour la plupart), une deuxième année de WHV est possible. L’eldorado pour la majorité des backpackers qui comptent littéralement les jours. Mais cette loi accroit considérablement la concurrence, permettant ainsi à certains employeurs peu scrupuleux de casser les salaires. Néanmoins, vous aurez peut-être de la chance et obtiendrez un travail payé à l’heure au tarif légal ! Gardez espoir ! 

J’ai moi-même trouvé un job rapidement, je vous raconterai tout ça dans mon prochain article ! See ya boyz and gurlz 😀